Pourquoi la Slovénie

La plupart des investisseurs étrangers sont attirés par la position stratégique de la Slovénie, située au cœur de l'Europe, ses excellentes infrastructures de transport et d’informatique, ses chaînes de valeur, ses grappes industrielles et ses centres d'excellence. Les investisseurs, souhaitant localiser leurs opérations au cœur d’un marché fort de 500 millions de consommateurs, trouveront en Slovénie des contacts commerciaux à l’échelle internationale et des modes de transport adaptés (terre-mer-air). 

 

Depuis l’implantation des premières grandes entreprises internationales en Slovénie,  la tâche du manager étranger est largement facilitée par la culture d'entreprise fondée sur la transparence et la responsabilité, le respect des normes internationales, l'intégrité personnelle et la loyauté envers l’entreprise. La confiance des investisseurs se nourrit de réformes juridiques et institutionnelles destinées à faciliter l'investissement. Aussi, créer une entreprise est simple et facile grâce à un point d'accès unique qui permet d'enregistrer une société à responsabilité limitée, d’obtenir un permis de construction ou d’effectuer tous types de procédures administratives. 

 

De plus, la Slovénie en tant que pays hôte potentiel s’est efforcée d’équilibrer les forces entre classes sociales. En effet, les différentes catégories sociales, issues de différends économiques, sont rares et les salaires sont tout à fait raisonnables pour le niveau d'éducation et les compétences de la main-d'œuvre locale




Sont déjà en Slovénie: 

Aviat Networks, Belimed, Bosch Siemens, Bureau Veritas, Danfoss, Deloitte, Fleury Michon, Geberit, Goodyear, GKN Industries, Grammer, Grieshaber Logistik, Gruppo Bonazzi, Henkel, IBM, Intesa Sanpaolo, Johnson Controls, Microsoft, Mobilkom, Novartis Pharma, Palfinger, Peugeot Citroën, Poclain Hydraulics, Reiffeisen Bank, Renault, Schneider Electric, S&T, Odelo, Société Générale, Sogefi, Unicredit Bank, Veolia, Wolford, Yaskawa. Et bien d'autres encore…

 

Enfin, le moment est propice aux investisseurs qui cherchent à acquérir une entreprise d'État, car le gouvernement se prépare à céder ses parts en accord avec ses droits souverains. Le processus de vente des actions sera transparent et les investisseurs ne s’entretiendront qu’avec une seule entité.